Clinique vétérinaire
Agora


1 allée des frênes
47310 Estillac
Tél. : 05 53 96 34 23
Consultations sur RDV
Lundi - Vendredi : 8h30 - 12h30 / 14h - 19h
Samedi : 8h30 - 12h30 / 14h - 17h

Chirurgies vétérinaires pour chiens, chats, chevaux ... à Estillac

Différentes interventions sont réalisées par vos vétérinaires :

  • Des chirurgies de convenances concernant essentiellement les actes de stérilisations 
  • Des chirurgies plus « lourdes » pour les traitements de pathologies plus ou moins complexes
Ces chirurgies peuvent être classées en deux groupes :
- les chirurgies dites de tissus mous
- les chirurgies dites de tissus durs ; les os et les articulations

Ci-après vous trouverez le déroulement étapes par étapes d’une chirurgie de convenance.

DÉROULEMENT D’UNE CHIRURGIE : 

Avant toutes chirurgie, votre animal est examiné. 
Lors des consultations nous regardons et examinons votre animal, nous vous expliquons le déroulement de l’anesthésie, les indications et parfois les risques liés à l’intervention. Un devis et un consentement éclairé vous sont éventuellement communiqué. Lors de cette visite préopératoire, un bilan sanguin préopératoire peux vous être recommandé.

1. PRÉPARATION DE LA CHIRURGIE

A l’admission une voie veineuse est posée, les examens préopératoires éventuels sont réalisés, une prémédication est souvent administrée, ceci diminuant le stress de notre patient. 
La Zone à opérer est préparée : tonte large, selon nécessité le patient est passé à l’aspirateur (aspiration centralisée) ou douché, puis le site opératoire est lavé chirurgicalement une première fois en salle de préparation.
L’anesthésie est induite puis le patient est intubé. Il passe après en salle de chirurgie.

2. En salle de chirurgie : l’anesthésie.

La plupart de nos interventions nécessite une anesthésie générale.

La grande variété des actes effectués ne peut se faire avec un protocole unique. Nous devons donc moduler les niveaux d’anesthésie. Cela va d’une sédation légère administrée par voie parentérale (intraveineuse) à l’anesthésie profonde ayant recours à un appareil d’anesthésie gazeuse, des perfusions per opératoires d’analgésique via des pousses seringues, et parfois des blocs d’anesthésie locale (anesthésie épidurales…).

La très grande majorité des interventions sont faites sous anesthésie gazeuse. Après une induction de l’anesthésie, le patient est sondé en salle de préparation, puis est transféré dans la salle d’opération. L’anesthésie est maintenue au moyen d’un gaz halogéné : l’isoflurane. Pendant toute cette période, comme en médecine humaine nous mettons l’animal sous de monitoring cardio-respiratoire. La voie veineuse mise en place nous permet de le perfuser et d’administrer les différents agents antalgiques le cas échéants. Un dernier lavage chirurgical est fait avant de le draper ne laissant apparent que la voix d’abord chirurgicale.

Cette préparation rigoureuse nous permet de limiter au maximum tous les risques septiques, Pour les interventions simples seule une antibioprophylaxie est alors nécessaire.

 

3. Gestion de la douleur : 

Nous attachons un soin particulier à gérer systématiquement la douleur en injectant des antalgiques avant ou pendant les chirurgies. Ces produits potentialisent l'effet des anesthésiants et permettent d'en diminuer les doses. De plus ils permettent un réveil beaucoup plus doux et une récupération plus rapide. Nous pouvons ainsi diminuer le temps d'hospitalisation et vous rendre votre compagnon plus rapidement (en général nos patients sont hospitalisés pour une seule journée et rendus le soir même de l'intervention).

4. Suites opératoires : 

Dans certains cas, l’animal est rendu sans pansement, une collerette est parfois fournie, et une simple antisepsie de la cicatrice est généralement nécessaire. Dans le cas où l’animal est rendu avec un pansement, son changement est généralement programmé dans les 5 jours après l’intervention.

Les points sont retirés 10 à 12 jours après la chirurgie. Nous prescrivons systématiquement un traitement pour gérer la douleur liée à l'acte chirurgical.  Le recours à une antibiothérapie se faisant au cas par cas.

Interventions les plus fréquentes :

Le Dr Fraiture réalise le plus souvent les actes chirurgicaux complexes. Il a tout au long de sa carrière continuer à se former.
Il a donc réaliser des EPU de chirurgies (enseignement post universitaire) pour parfaire ses connaissances (essentiellement en tissus mous) et il a obtenu le CES en traumatologie ostéo-articulaire et orthopédies animales.

Les chirurgies peuvent être réparties en deux groupes :
- Chirurgies des tissus mous
- Chirurgies tissus dur : os et articulations

  • Chirurgies des tissus mous
- Chirurgies de convenances : castrations, ovariectomies…

- Chirurgies cutanées esthétique et correctrice : citons par exemple les entropions et ectropions, les mastectomies (tumeurs mammaires …)
-Chirurgies complexes :  
*appareil urinaire : cystotomies, les urétérostomies, traitement des urètres ectopiques, néphrectomies… ……
*Appareil digestif : entérotomie ; ouverture d’un intestin et entérectomie ; retrait d’une section intestinale pour différentes raisons….
*Chirurgies abdominales : splénectomie, lobectomie hépatique, néphrectomie…
*Chirurgies thoraciques :  Sutures diverses suites à des accidents, lobectomies pulmonaires…

  • Chirurgies des tissus durs
La quasi-totalité des fractures appendiculaires peuvent être traitées par l’équipe des vétérinaires et infirmières de la Clinique Vétérinaire Agropole.
Chaque cas de fracture est particulier ; le traitement envisagé est discuté avec le propriétaire en fonction de ses possibilités (financières ou autres), du type de fracture, et de l’animal. Différents types de techniques et d’implants sont alors utilisés pour traiter les fractures et autres pathologies ostéo articulaires. 

Equipements de chirurgie

  • Aspirateur chirurgical
Utilisé pour l’aspiration des épanchements, des sécrétions ou des débris tissulaires présents dans la zone opératoire, lors d'une intervention chirurgicale afin d’intervenir dans un champ opératoire net de tout substance.

  • Bistouri électrique
Permet d’optimiser la qualité des incisions chirurgicales et de coaguler les tissus en cours d'intervention.